Comment aménager un véhicule TPMR (Transport Pour Mobilité Réduite) ?

Publié le : 03 janvier 20203 mins de lecture

Les personnes en situation de handicap se débrouillent comme ils peuvent pour conduire des véhicules comme tout le monde, et certains y arrivent. Mais beaucoup d’entre eux n’ont pas cette possibilité. Il existe heureusement de entreprises qui ajoutent ou modifient des équipements de la voiture pour qu’elle puisse s’adapter aux besoins des personnes en situation de handicap. Une fois adapté, le véhicule sera classé parmi les véhicules TPMR (Transport de Personne à Mobilité Réduite).

Les solutions adaptées aux personnes handicapées

De nos jours, grâce aux progrès techniques et technologiques dans le secteur automobile, il est devenu possible de conduire une voiture en restant assis dans son fauteuil roulant, qu’il soit manuel ou électrique. Les aménagements nécessaires à cela sont dits « de décaissement ». Le siège du conducteur sera complètement supprimé. De cette manière, lorsque le conducteur en situation de handicap s’installe dans le véhicule, il n’aura pas à réaliser un transfert, c’est-à-dire, passer de son fauteuil au siège conducteur. Les installateurs proposent des systèmes de conduite alternatifs. Ils personnaliseront les solutions selon le type et le degré du handicap. On peut par exemple opter pour une commande joystick ou via une gâchette ; un accélérateur au niveau d’une manette rotative ou autour du volant ; une inversion de la pédale à gauche, etc…

Comment choisir un véhicule TPMR ?

La plupart des véhicules peuvent être adaptés aux personnes handicapés. Renseignez-vous auprès des installateurs pour obtenir des conseils sur les modèles les plus adaptés à la personne qui va conduire le véhicule. Généralement, le type de véhicule qui arrive le mieux à répondre aux problèmes d’aménagements est le véhicule utilitaire léger (VUL). Il est aussi fortement conseillé d’opter pour les véhicules à embrayage automatique. Cela facilitera considérablement les mouvements à faire. Ces temps-ci, on entend parler des véhicules autonomes. Ce sont des perspectives prometteuses pour les années à venir.

Ils existent des aides pour transformer les véhicules

Il faut savoir qu’aménager un véhicule TPMR peut coûter cher. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des aides que vous pouvez demander avant l’achat du véhicule et les interventions des installateurs. L’AGEFIPH (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées) offre une aide de 5000 € maximum sur une durée de 5 ans. La condition est que le véhicule soit fait pour exercer un emploi dans le secteur privé. Il existe aussi une aide appelée FIPHFP (Fond pour l’Insertion des Personnes handicapées dans la Fonction Publique). Elle est réservé aux fonctionnaires.

Les villes les plus accessibles aux personnes en situation de handicap
Quels sont les différents types de transports pour mobilité réduite ?

Plan du site